Général

Un contrat d’institutrice datant de 1923 carrément hallucinant

By  | 

La lutte pour l’égalité homme/femme est loin d’être terminée et les disparités sont toujours présentes mais quand on voit la situation il y a moins de 100 ans, on se dit que les choses ont tout de même un peu évolué.

Interdiction de se marier ou de fréquenter des hommes, interdiction de sortir le soir, de boire ou même de porter des couleurs vives. Des règles qui feraient bondir les féministes du 21è siècle, c’est clairement de l’esclavage.

Et le pire c’est que c’était une bonne, voire très bonne place à l’époque, que d’être institutrice, alors imaginez un peu pour les autres femmes.

Après quelques recherches, le contrat provient du Canada et plus précisément de la région de l’Ontario, où la séparation de l’Église catholique et de l’État ne date que des années 1960.

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *